Logo Budé OrléansAssociation orléanaise Guillaume-Budé

Mardi 7 juin 2016

L’ARCHITECTURE DANS LA FRANCE DE VICHY

par Jean-Louis COHEN,
historien d'art et architecte,
professeur au Collège de France


Association orléanaise Guillaume-Budé

 

Jean-Louis COHEN est architecte (1973), titulaire d'un doctorat en histoire de l'art (1985) et habilité à diriger des recherches depuis 1992. Il occupe la chaire Shelton H. Solow d'histoire de l'architecture à Institute of Fine Arts de la New York University (depuis 1994). Il est professeur invité au Collège de France (depuis 2014 - voir J.-L. Cohen sur le site du Collège de France).

Ses recherches s'appuient sur sa double compétence en matière d'architecture et d'histoire, en explorant la théorie et les projets depuis le début du XXe siècle et en s'appuyant sur des expositions ou d'autres actions culturelles. En termes d'espaces nationaux, il a étudié les architectures française, allemande, italienne, russe, nord-américaine et celle d'Afrique du Nord, en focalisant sur les villes telles que Paris, Berlin, Moscou, New York, Alger et Casablanca. En règle générale, son travail tend à considérer des situations historiques précises dans le cadre des transferts culturels qui se rapportent à au moins deux espaces nationaux. D'où l'attention qu'il a consacrée aux relations franco-italiennes, germano-françaises, aux situations coloniales et à l'interaction entre la Russie et l'Occident. Des monographies consacrées à ces grands architectes modernes tels Le Corbusier et Mies van der Rohe s'inscrivent dans des situations politiques et sociales précises.

Il a aussi conduit le projet de la Cité de l’architecture et du patrimoine dont il a assuré la direction. Il a été le commissaire du pavillon français de la Biennale internationale d'architecture de Venise 2014.

Au Centre Pompidou, il a été responsable de l'architecture pour Paris-Moscou (1979) et conseiller scientifique pour L'aventure le Corbusier (1987). Jean-Louis Cohen a été commissaire de nombreuses expositions, parmi lesquelles The Lost Vanguard, au Museum of Modern Art de New York (2007) ; Scènes de la vie future et Architecture en uniforme, au Centre canadien d'architecture de Montréal (1995 et 2011). Relevons aussi son exposition Le Corbusier, un atlas des paysages modernes (MoMA, 2013). Il a conçu et réalisé l'exposition Architecture en uniforme. Projeter et construire pour la seconde guerre mondiale, à Montréal (2011) et à Paris (2014).

Il a publié de trop nombreux ouvrages pour que nous puissions les énumérer, un fichier pdf de 30 pages (contenant aussi les articles) est en lien par ici.

Il est également Chevalier des Arts et Lettres en France et membre de l’Akademie der Künste de Berlin, l’Accademia di San Luca, à Rome, l’Académie d’architecture de Russie et de l'Académie d'architecture à Paris.

 

"Dans Architecture en uniforme (2011) J-L. Cohen développe avec une clarté exemplaire cette manière de faire l’histoire, fondée sur les relations entre textes et phénomènes. L’auteur y transgresse la position historiographique qui considère les guerres mondiales du XXe siècle comme des pages blanches. Selon la thèse de J-L. Cohen, les années de guerre - plus précisément la Seconde Guerre mondiale - s’accompagnent au contraire d’une production architecturale d’un nouveau type et sont marquées par le développement accéléré des techniques de construction. La rupture engendrée par le conflit devient le moment charnière modifiant l’essence même de la modernité et de son esthétique. Elle accomplit son affirmation définitive dans l’époque contemporaine." (extrait de Portrait. Jean-Louis Cohen, par Maristella Casciato, dans Critique d'Art).