Logo Budé OrléansAssociation orléanaise Guillaume-Budé

Jeudi 4 février 2016

QUELQUES FEMMES DANS LA VIE DE
GIUSEPPE VERDI

par Yveline COUF
professeur de lettres classiques
membre de la Société des amis de Verdi, à Busseto


Association orléanaise Guillaume-Budé

 

 

D'origine bretonne, Yveline Couf a longtemps promené ses valises avant de se fixer à Orléans en 1987, mais se rend fréquemment en Italie, devenue une terre d'adoption.

Professeur de lettres classiques, elle s'est d'abord tournée tout naturellement vers tous les grands sites de l'Antiquité romaine, y conduisant ses élèves pendant sa carrière et organisant parallèlement des séjours de découverte pour des groupes d'adultes.

En 1985, visitant la province de Parme, elle passe à Roncole-Verdi et entre pour la première fois dans la maison natale du grand compositeur, ce qui déclenche en elle le désir d'en savoir davantage sur la vie du maestro.

 

À partir de ce moment, les séjours dans la plaine du Pô se font plus réguliers et plus fréquents : depuis une quinzaine d'années, elle passe plusieurs jours, voire plusieurs semaines par an au coeur de ce pays qui a vu naître et vivre le maître. En 2013, elle est devenue membre de la Société des amis de Verdi, à Busseto.

Au fil de ces séjours successifs et de ses lectures, elle a fait connaissance avec ces femmes célèbres ou moins connues, Luigia, Margharita, Giuseppina, Clara, Teresa..., qui ont accompagné le maître tout au long de sa vie, l'ont aimé, protégé, défendu, soutenu. Elle a eu envie de les faire mieux connaître, de les mettre en lumière, de révéler le rôle qu'elles avaient joué auprès de celui qui fut pour elles, tout simplement, Giuseppe.

Délaissant l'image solennelle et imposante du compositeur, c'est un aspect plus familier et plus intime de l'homme qu'elle proposera, grâce notamment à tous ceux qui, habitant Roncole, Busseto ou Sant'Agata, entretiennent aujourd'hui la mémoire de Verdi.

 

Quelques liens :