Logo Budé OrléansAssociation orléanaise Guillaume-Budé

Mardi 17 novembre 2015

LE MYTHE DE TRISTAN
Relecture et discussion

par Frédéric BOYER
écrivain, traducteur et éditeur


Association orléanaise Guillaume-Budé

 

Frederic BoyerFrédéric Boyer, né à Cannes en 1961, ancien élève de l'ENS, agrégé de Lettres, a enseigné la littérature comparée à Lyon puis à Paris-VII. Il a également donné des cours à la prison de la Santé. Ensuite, il a cessé d'enseigner pour publier, depuis 1991, des œuvres nombreuses (plus de trente) et très diverses : poèmes, essais, récits, romans, nouvelles, la dernière en date étant Quelle terreur en nous ne veut pas finir.

Frédéric Boyer est aussi un traducteur très original, qui n'hésite pas à pasticher et à triturer les textes. Il est connu pour avoir dirigé l’équipe d'écrivains et d'exégètes qui a développé une traduction très nouvelle de la Bible qui a suscité une intéressante polémique (la "Bible Bayard”, parue en 2001). Lui-même a donné des traductions remarquées des Confessions de saint Augustin (sous le titre Les Aveux), de Richard II de Shakespeare et des Sonnets (réputés intraduisibles!), de la Chanson de Roland (sous le titre Rappeler Roland) et, tout récemment, du Kâmasûtra (2015).

Cet “écrivain chrétien” s’interroge souvent sur son rapport au christianisme. Dans Sexy Lamb (2012), il essaie d’en comprendre l'origine qu'il conçoit comme la naissance d'un langage (qu'il n'hésite pas à comparer à la naissance du rock'n'roll).

Frédéric Boyer, penseur et écrivain non conformiste, proposera sans aucun doute une réflexion très nouvelle autour de la légende de Tristan devenue un véritable mythe.


Pour aller plus loin :

  • Biographie, sur le site de son éditeur : POL. Cette page est richement agrémentée d'extraits et de "vidéolectures".
  • La pièce Tristan d'Éric Vigner nous est proposée cette année par le CDN d'Orléans (les 19 et 20 novembre). Vigner, le directeur du CDN de Lorient, avant le lancement du spectacle Tristan dans sa ville, a proposé des thèmes de réflexion autour de ce mythe médiéval :

   

Affiche de la conférence