Logo Budé OrléansAssociation orléanaise Guillaume-Budé

Jeudi 15 octobre 2015

HISTOIRE DE LA MAGIE :
UNE NOUVELLE DISCIPLINE ?

par Leslie VILLIAUME
doctorante à l’Université Paris-I


Association orléanaise Guillaume-Budé

 

Leslie VuillaumeOriginaire de Meung-sur-Loire, ancienne élève du Lycée Pothier à Orléans en Classes Préparatoires, Leslie Villiaume est une jeune chercheuse dans l’âme, toujours à l’affût d’une aventure intellectuelle et créative.

Après des études de mathématiques, d’astrophysique et d’histoire de l’art, elle finit actuellement son doctorat à l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (Université Paris1 Panthéon-Sorbonne / ENS / CNRS). Elle a obtenu en décembre 2014 une bourse de la Vocation, décernée par la prestigieuse fondation Marcel Bleustein-Blanchet. Sa thèse porte sur l’histoire de la magie, dans ses rapports avec l’art, la science, et la philosophie. Elle y établit également des liens avec le cinéma.

Elle est elle-même magicienne et réalisatrice : elle compte à son actif plusieurs courts-métrages (fictions et documentaires) sélectionnés dans plus d’une trentaine de festivals. En 2013, elle a co-réalisé en Egypte Graffiti Baladi, un film sur le Street art révolutionnaire au Caire. Actuellement, elle s’apprête à tourner un long-métrage adapté d’une pièce « La Ronde de Nuit », avec le soutien du Théâtre du Soleil.

La magie n’est pas fréquemment abordée dans nos thèmes. Notre conférencière souhaite rendre à cette discipline mal connue, source de confusions négatives, la place qu’elle a pu jouer dans notre inconscient collectif depuis le XIXème siècle. Elle montrera ainsi comment la magie peut être considérée comme une discipline à part entière.


 

Pour en savoir plus sur Leslie Villiaume…

Ce qui frappe dans ses multiples activités, c’est son éclectisme « avisé » : il ne s’agit pas, en effet, de se disperser dans un réflexe touche-à-tout, mais de rester dans la cohérence, celle d’une créativité qui vient toujours éclairer un aspect humain, sur le mode du témoignage, du manifeste, de l’exploration, de l’invention - et même de l’humour.

Ce grand écart explique peut-être que Leslie Villiaume compte dans son parcours des études scientifiques et un passage par l’Ecole du Louvre, tout en étant membre (entre autres !) de la Société des réalisateurs de films, et de la Commission supérieure technique de l’image et du son.

Ses courts-métrages (autoproduits) sont de facétieuses fictions toujours orientées vers une légère critique - de la parole stéréotypée, de la société du spectacle et de la consommation : Dixit (2012), Qui veut du quatre-quarts ? (2013), Certains l’aiment chaud (2014).

Mais sa vraie vocation l’appelle peut-être vers le documentaire. Son film de 52 minutes Graffiti Baladi (en coréalisation avec Lisa Klemenz), tourné en 2013 sur le Street art révolutionnaire au Caire en témoigne : il n’y eut pas beaucoup de réalisateurs à l’époque, qui osèrent se rendre en Égypte tourner des images d’une société en train d’exploser. Ses qualités de prestidigitatrice – un certain courage - lui furent fort utiles, lorsqu’on voulut lui confisquer ses rushes : elle sut tendre aux autorités une carte mémoire vide, en place de celle qui contenait les précieux témoignages. En novembre 2013, son livre paraissait sur le même sujet : Graffiti Baladi, Street art et révolution au Caire, aux éditions Omniscience.

L’année suivante, elle part au Bénin avec une classe du collège Robert Goupil de Beaugency, et en rapporte un documentaire de 57 minutes sur les échanges entre enfants béninois et enfants français : BB Africa (octobre 2014).

Juste après sa conférence à Orléans, en novembre-décembre 2015, elle va adapter pour le cinéma « Ronde de nuit », une pièce de la compagnie iranienne de Kaboul « Théâtre Aftaab en voyage », avec le soutien d’Ariane Mnouchkine, qui a offert à la troupe asile et lieu de travail à la Cartoucherie de Vincennes. Il y sera encore question de lutte pour la vie, de parole libre, et d’engagement humain.

Osera-t-on préciser que Leslie Villiaume est encore loin d’avoir 30 ans ? Elle est vraiment magicienne…

   

Affiche