<== Retour

ASSOCIATION NATIONALE GUILLAUME-BUDÉ

RAPPORT MORAL DU PRÉSIDENT MICHEL FARTZOFF (novembre 2020)

Chères collègues, chers collègues,

Comme vous le savez, le Professeur Jean-Louis Ferrary, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, et président de notre association jusqu'en 2019, nous a quittés le 9 août dernier, au terme d'une maladie qu'il a supportée avec courage et discrétion, sans cesser d'assumer avec efficacité ses nombreuses activités scientifiques. Président de notre Association depuis 2012, Jean-Louis Ferrary, qui y dirigeait la série latine de la prestigieuse Collection des Universités de France avec John Scheid, accordait la plus grande importance à notre association, notamment à son rôle scientifique fondamental dans la publication de textes anciens, grecs et latins, de l'Antiquité au XVIe siècle. Directeur d'études à la IVe section de l'E.P.H.E., membre du centre Gustave Glotz, dont il fut le directeur à deux reprises, historien internationalement reconnu de l'Antiquité romaine, il a beaucoup œuvré aux activités de notre Association et en faveur de son rayonnement, notamment lors des deux congrès qu'il présida: le congrès consacré à "L'homme et ses passions" organisé à Lyon du 26 au 29 août 2013, avec l'aide d'Isabelle Boehm et de Sylvie Franchet d'Espèrey, et le congrès du centenaire de notre association, organisé avec l'aide de Dominique Mulliez, "Éditer, traduire annoter les textes au XXIe s. Poursuivre la tradition humaniste", qui se déroula en Sorbonne du 14 au 15 juin 2018 : Jean-Louis Ferrary y rappelait la mission fondamentale de notre association dans l'édition savante, sous le patronage de Guillaume Budé, auquel venait d'être également consacré un colloque. Un hommage lui sera rendu par John Scheid dans le numéro du Bulletin qui paraîtra en décembre, et nous n'oublierons pas l'homme attachant qu'il était, dont le vaste savoir et les qualités humaines vont manquer à nous tous.
Je veux également saluer ici la mémoire de Madame Louise Biscara, récemment disparue, qui a présidé pendant près de trente ans la section de Niort à la suite de Madame Huguette Gelot, et dont le souci de transmettre les Humanités lui faisait organiser de manière régulière des conférences prestigieuses et des voyages en Grèce, qui ont joué un rôle essentiel dans le dynamisme de la section de Niort.


Voici tout d'abord la liste des volumes parus dans les collections auxquelles notre association accorde son patronage :

Collection des Universités de France - Série grecque.

Sont parus :

Théophraste, Les signes du temps. Les Vents, par Suzanne Amigues (septembre 2019).

Hermès Trismégiste, Paralipomènes tome V. Codex Vl de Nag Hammadi - Codex Clarkianus 11 Oxoniensis - Définitions hermétiques -Divers (grec, copte, arménien), par Jean-Pierre Mahé prix 2020 de l'Association des Etudes grecques (septembre 2019).

Sopatros, Commentaire sur l'Art d'Hermogène, par Michel Patillon (novembre 2019).

Appien, Histoire romaine. Tome I La destinée d'Appien pendant le haut Moyen Âge et la tradition indirecte. La Préface de l'Histoire romaine et les fragments des livres I - V par Paul Goukowski (février 2020)

Libanios, Discours. Livres XXXlV, XXXV et XXXVI, par Catherine Bry (septembre 2020)

Dion Cassius, Histoire romaine. Livres 78, 79 et 80 (Année 217 à 229), par Eric Foulon et Michel Molin (septembre 2020).

Hippocrate 11, Introduction générale et édition des écrits biographiques : Vie d'Hippocrate selon Soranos. Presbeutikos ou Discours d'ambassade. Epibômios ou Discours à l'autel. Le décret des Athéniens, par Jacques Jouanna (réviseurs Alessia Guardasole et Antonio Ricciardetto) (novembre 2020).

Collection des Universités de France - Série latine.

Sont parus :

Censorinus, Le jour anniversaire de la naissance, Gérard Freyburger et Anne-Marie Chevallier (septembre 2019).

Pélagonius Saloninus, Recueil de médecine vétérinaire, par Valérie Gitton-Ripoll (septembre 2019).

Varron, La langue latine, tome III : Livre VII, par Pierre Flobert (novembre 2019)

Anonyme de Valois 11, L'Italie sous Odoacre et Théodoric, par Michel Festy, Massimiliano Vitiello (février 2020).

Justin, Abrégé des Histoires Philippiques de Trogue Pompée. Tome III: Livres XXIV-XLIV, par Bernard Mineo et Giuseppe Zecchini (février 2020).

Collection d'Etudes anciennes - Série grecque.

Sont parus:

Frédéric Fauquier, Le Parménide au miroir des platonismes. Logique - Ontologie - Théologie, préface de Luc Brisson (juin 2018).

Julien Devinant, Les troubles psychiques selon Galien. Étude d'un système de pensée (novembre 2020).

Sont en préparation :

Ajda Latifsès, La Muse trompeuse. Dramaturgie de la ruse dans les tragédies d'Euripide

Myriam Diarra, Figures et fictions d'auteur chez Lucien de Samosate

Edith Parmentier, Le roi Hérode : représentations, traditions, histoire

François Renaud, La justice du dialogue et ses limites: Étude du Gorgias de Platon

Collection d'Etudes anciennes - Série latine :

Sont parus:

Fabrice Galtier, L'empreinte des morts. Relations entre mort, mémoire et reconnaissance dans la Pharsale de Lucain (juin 2018).

Delphine Meunier, Claudien: une poétique de l'épopée (novembre 2019).

Miguel Alejandro Canas, Les Stratégies matrimoniales de l'aristocratie sénatoriale romaine au temps des guerres civiles (61-30 av. J.-C.) (novembre 2019).

Jean-Claude Juhle, Martial au lecteur, sur ses livres d'épigramme. Matérialité du livre et autoportrait de l'auteur en épigrammatiste romain, préface de Pierre Laurens (novembre 2020).

Sont en préparation :

Judith Rohman, Le statut du personnage dans l'Énéide de Virgile : stratégie narrative et effets de lecture

Karlis Vé, Romulus, Quirinus et Victoria: la construction d'une mémoire collective de Rome entre 338 et 290 av. J.-C., préface d'Alexandre Grandazzi.

Nicolas Meunier, Tite-Live et la mise en scène de l'Histoire. De la construction narrative du conflit patricio-plébéien

Collection « Alma » :

Est paru:

Isidore de Séville, Étymologies, livre I. La grammaire, par Olga Spevak (janvier 2020)

Collection « Classiques de l'humanisme».

Sont parus:

Léon Battista Alberti, De la Famille / De Familia, Livres I et II, par Pierre Caye, Nella Bianchi, Ruggiero Romano, Alberto Tenenti, Francesco Furlan (novembre 2019)

Jérôme Cardan, Le livre de ma vie / De vita proprio, par Jean-Yves Boriaud (janvier 2020)

Coryciana Livre premier. Epigrammes / Epigrammata (1524), par Lydia Keilen (juin 2020)

Sont en préparation :

Jérôme Cardan, Traité des Songes (Les Quatre Livres des Songes de Synésios, expliquant chaque sorte de rêves)

Jean Fernel, Les causes cachées des choses (De abditis rerum causis)


On le voit, malgré la crise sanitaire, et grâce à l'aide efficace des Belles Lettres et de sa présidente, Madame Caroline Noirot, un nombre important de publications, comparable à celui des années précédentes, a pu être assuré, et de nombreux nouveaux volumes sont en cours de préparation, signe de la vitalité de nos études.

Les rapports d'activité des sections, dont la richesse figure dans le Bulletin, traduit le même attachement aux Humanités et exprime le même souci de transmettre, à travers les conférences, voyages ou cours de langues anciennes qu'elles organisent, même si la crise sanitaire les a contraintes à réduire leurs activités et à en annuler certaines.

Nous avons dû exceptionnellement renoncer cette année à la conférence qui précède traditionnellement notre assemblée générale, mais cette conférence est reportée au printemps 2021, pour laquelle nous organiserons si nécessaire une transmission vidéo à distance.

Nos études dans l'enseignement secondaire ont néanmoins connu un certain regain après les décisions ministérielles de créer, dans le second cycle, à côté de l'option déjà existante, un enseignement de spécialité en Langues et Cultures de l'Antiquité.

Il n'en demeure pas moins que les instructions ministérielles se heurtent encore trop souvent sur le terrain à des difficultés réelles: en collège, la formule de l'arrêté du 16 juin 2017, fixant les horaires des langues et cultures de l'Antiquité "dans la limite de" 1h hebdomadaire en 5°, 3h en 4° et 3h en 3° permet de trop nombreuses dérives dans leur application. Les lycées sont quant à eux confrontés à un manque de moyens pour les options facultatives, où le grec et le latin sont mis en concurrence avec trois nouvelles options en Terminale : mathématiques expertes, mathématiques complémentaires, droit et grands enjeux du monde contemporain. L'horaire officiel de 3h n'est pas toujours respecté pour l'option de langues anciennes, alors qu'il l'est plus souvent pour l'option mathématiques, et il semble que certaines directions imposent parfois une seule option aux élèves.

Dans l'enseignement supérieur et la recherche, la suppression des équipes d'accueil (EA), si importantes en sciences humaines et sociales, où elles constituent une reconnaissance officielle de qualité scientifique par le Ministère, fait peser des risques sur les moyens que les présidences d'université voudront bien accorder à ces équipes, et une pétition nationale a été mise en ligne par notre collègue Marie-Rose Guelfucci, assesseur à la recherche de l'UFR SLHS de l'Université de Franche-Comté, pour que les équipes d'accueil soient relabellisées par le Ministère.

De même, le Sénat a adopté un amendement proposant aux universités, pour renforcer leur autonomie, de déroger à la qualification par le CNU pour les futurs maîtres de conférences, et de supprimer pour le recrutement des professeurs l'inscription des maîtres de conférences sur une liste de qualification établie par le CNU, et là encore une pétition a été lancée par la CP-CNU.

Si nous devons rester vigilants sur tous ces points qui peuvent, à plus ou moins long terme, affaiblir l'étude savante des Humanités en compromettant le vivier de jeunes chercheurs dans nos études, il n'en demeure pas moins que le nombre d'étudiants attirés par les langues anciennes, mais aussi par leur réception, semble avoir augmenté dans plusieurs universités; même s'ils sont moins nombreux à choisir la voie des Lettres classiques et de l'enseignement, beaucoup d'entre eux, en sciences humaines et sociales, notamment en histoire de l'art, en philosophie, en études politiques, ont bien compris l'importance des Humanités classiques, et suivent des cours de langue et civilisation de l'Antiquité: c'est pour nous un encouragement à l'action, et à la transmission des savoirs, qui est l'objet même de notre Association.

Le président : Michel Fartzoff


<== Retour